Laurent Lamothe visite la manufacture nationale de peinture MATPAR | RHI FM

Skip to Content

Dans le cadre de sa politique de promotion des investissements, le Premier Ministre, Laurent Lamothe a entrepris depuis plusieurs semaines une série de visites dans les entreprises haïtiennes dans le souci de recueillir leurs doléances en vue de la mise en œuvre de politiques publiques adéquates visant à supporter le secteur privé dans ses efforts de création d’emplois en faveur de la population « Notre rôle est d’accompagner toutes les entreprises haïtiennes, qui créent de la richesse et de l’emploi dans le pays en vue de lutter sur tous les fronts contre la pauvreté extrême » a déclaré le Premier Ministre Lamothe.

Après sa visite le 14 avril dernier à la compagnie du Rhum Barbancourt et au campus industriel du Groupe Coles comprenant les entreprises Tropic S.A, Cannex et Sun Food le Chef du Gouvernement, accompagné de Wilson Laleau, le Ministre du Commerce et de l’Industrie, de Fresnel Jean Baptiste, Directeur général de l’Administration Général des Douanes (AGD) et de quelques membres de son cabinet, a visité, lundi, la manufacture nationale de peintures (MATPAR) à Bizoton 51 (Commune de Carrefour), spécialisée dans la production et la vente de peinture et de vernis de qualité, dont 65 % des intrants et 100 % des emballages proviennent d’Haïti.

Le Premier ministre Lamothe a rendu un vibrant hommage à cette entreprise, vieille de 58 ans (fondée le 11 juillet 1956 par Harold C. Parks, Édouard Mathon et Paul Mathon), qui emploie 160 personnes directs et 1,500 emplois indirects. La MATPAR a déjà investi plus de 325 millions de Gourdes, toutefois, malgré ces investissements, l’entreprise ne parvient toujours pas à exporter ses produits à l’international.

Philipe Mathon, Président Directeur Général de la MATPAR a souligné « Nous travaillons chaque jour davantage afin de concurrencer les produits importés » mais il faut se rappeler que cette concurrence c’est aussi la contrebande, qui constitue l’un des problèmes auxquels les entreprises haïtiennes sont confrontées surtout avec la République voisine. Laurent Lamothe a promis de renforcer les effectifs des brigades de surveillance, pour un meilleur contrôle à la frontière « Les entreprises respectables qui paient des taxes ne doivent en aucun cas subir la concurrence déloyale des contrebandiers. »

Be the First!