Le Ministre de la Justice condamne les violences de la manifestation de l'opposition | RHI FM

Skip to Content

Le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique condamne avec véhémence les graves atteintes à l’ordre public enregistrées lors de la manifestation de l’opposition à Port-au-Prince, le lundi 28 avril.

Rappel des faits : lundi, répondant à l’appel du « Mouvement Patriotique de l’Opposition Démocratique » (MOPOD), qui regroupe les principaux partis de l’opposition et de la « Force Patriotique pour le Respect de la Constitution » (FOPARC) [proche de Famni Lavalas], quelques centaines de manifestants ont défilé pour exiger entre autres, la démission du Président Martelly. Sur le parcourt les manifestants ont érigé des barricades de pneus enflammés et sont devenu de plus en plus violent à l’approche du Champ de mars où ils se sont heurté à un important dispositif policier. Jet de pierre et de bouteilles, sous les gaz lacrymogènes, les manifestants frustrés de n’avoir pu mener à terme leur manifestation, ont incendié un véhicule et cassés les pare-brise de nombreux véhicules de particuliers avant d’être finalement dispersé par les forces de l’ordre. Beaucoup de dégâts ont été rapportés tant sur des biens privés que sur la voie publique.

Mardi, suite à cette journée de violence, Jean Renel Sanon, le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, dans une note de presse a condamné avec véhémence les graves atteintes à l’ordre public « La bonne santé de la démocratie ainsi que les exigences minimales de l’État de Droit, ne sauraient tolérer que de paisibles citoyens soient systématiquement terrorisés et leurs véhicules vandalisés par des manifestants ignorant les principes élémentaires de tolérance et de pluralisme idéologique.

Be the First!